Président élu, certes; mais après ?

palis élysée

Président élu, certes; mais après?

Avec 58% de voix qui se sont portées sur E. MACRON, sa majorité est tentée de glorifier sa deuxième élection. 

Il est tout à fait remarquable que sa deuxième élection est une première -hors cohabitation- 

Mais il ne faudrait pas oublier trop vite les voix de gauche qui ont fait barrage à l’extrême droite.

 Et surtout la perte de plus d’1 900 000 voix sur son nom en cinq ans.

Ni même la très forte progression de l’extrême-droite qui désormais arrive en tête dans plus de 18 000 communes en France.

Autre enseignement: rats des champs et rats des villes les territoires ruraux et périphériques ont voté extrême -droite, les grandes métropoles ont voté Macron.

De même , tous les territoires ultra-marins et la Corse ont rejeté E. MACRON ! Là encore, nous devons impérativement changer nos rapports institutionnels entre l’état central et les territoires.

Désormais, les législatives auront lieu les 12 et 19 JUIN.

Je forme le voeux pressant que toute la gauche se rassemble dans le respect des sensibilités, mais avec un programme clair de gouvernement . C’est la seule condition pour emmener les électrices et les électeurs de la gauche.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.