58 listes pour 21 villes

C’est fait ! Depuis mardi soir 18h, le dépôt des listes admises à concourir pour le deuxième tour est clos.

Rappelons que ce second tour est fixé au DIMANCHE 28 JUIN.

Les bureaux de votes devront être absolument respectueux des gestes barrières (distanciation, gel, masques obligatoires, stylo personnel).

Rappel: les procurations sont possibles et aisées à déposer via les commissariat. Nous venons même, au Sénat, d’adopter le principe de deux procurations.

Voici les enjeux par villes décrits par l’édition du journal Le Parisien:

58 listes sont en course aux élections municipales en Seine-Saint-Denis, d ans les 21 villes où doit se jouer un second tour, le 28 juin. 74 listes étaient en mesure de se maintenir, après avoir obtenu plus de 10 % des suffrages.

A Aubervilliers, les quatre listes de gauche en course ont fusionné pour en créer deux : celle de la maire sortante PCF Meriem Derkaoui (17,47 % des voix le 15 mars) alliée à Zishan Butt (15,77 %), ainsi que celle portée par Sofienne Karroumi (DVG) allié au PS Marc Guerrien (13 %). Elles seront opposées à la droite unie menée par Karine Franclet (UDI) 25,69 % au premier tour.

A Bagnolet, le sortant PS Tony Di Martino, fort de 30,78 % le 15 mars, s’est allié à Edouard Denouel (13,68 %), pour affronter la liste d’union entre Laurent Jamet (PCF) et Claire Laurence (soutenue par EELV), 39,80 % des voix du premier tour.

A Bobigny, la gauche s’est unie face à Christian Bartolmé, candidat UDI de la majorité sortante, 26,38 % au 1er tour. Le communiste Abdel Sadi, arrivé en tête au premier tour avec 37,65 %, s’est mis d’accord avec le socialiste apparenté Fouad Ben Ahmed (11,36 %).

A Bondy, la partie n’est pas gagnée pour Sylvine Thomassin, maire sortante PS, arrivée en tête avec 38 % des voix mi-mars. Les deux listes concurrentes sont alliées : Stephen Hervé (LR) et Laurent Cotte, soutenu par LREM, pèsent plus de 40 % des voix au premier tour.

Au Bourget, deux listes de droite s’affrontent : celle du maire sortant UDI Yannick Hoppe, et celle de Jean-Baptiste Borsali (DVD). Le premier avait récolté 47,96 % des voix, le second 40,55 %.

A Dugny, André Veyssière, 82 ans, élu LR depuis 1989, est en danger. Les quatre listes en position de se maintenir l’ont fait : Quentin Gesell (DVD), ex-adjoint, Frédéric Nicolas (SE), lui aussi ancien bras droit de l’édile, tous deux à plus de 24 %, ainsi que le socialiste Faouzy Guellil (PS) et donc, André Veyssière.

A Gournay, les trois listes du premier tour se donnent rendez-vous au second. Le maire sortant (SE) Eric Schlegel (45,84 %), Nicolas Serero (SE, 42,46 %), ainsi que le candidat de gauche Nicolas Da Cunha (11,36 %).

A l’Île-Saint-Denis, quatre listes en course, toutes de gauche. Mohammed Gnabaly, le maire sortant (SE), a obtenu 37, 69 % des voix, et sera aux prises avec Hervé Pémot (31,1 %), Mohamed-Jamil Abid (15,72 %), ainsi qu’Isabelle Mourereau, 11,83 % le 15 mars.

Aux Lilas, la liste écolo menée par Sander Cisinski (18,79 %), a choisi l’union avec le candidat de la majorité sortante, Lionel Benharous (PS-PCF), et ses plus de 46 % au premier tour. En face : Jimmy Vivante, candidat LREM (19,92 %) et Frédéric Sarre (LFI), 10,79 % au premier tour.

A Neuilly-sur-Marne, alliance de circonstance face à Yannick Trigance, le poulain PS de l’équipe sortante, qui a récolté 38,09 % des voix le 15 mars. Zartoshe Bakhtiari, étiqueté à droite, et Joëlle Amozigh, plutôt à gauche, qui représentent 48,18 % des voix du premier tour, sont unis.

A Noisy-le-Grand, la triangulaire aura bien lieu. La maire sortante (LR) Brigitte Marsigny, 35,95 % des voix au premier tour, aura face à elle le PS Emmanuel Constant (22,26 %) et… son ancien adjoint Vincent Monnier (DVC), 20,96 % le 15 mars.

A Noisy-le-Sec, danger pour Laurent Rivoire, maire UDI, arrivé en deuxième position au premier tour avec 27,99 % des voix. Face à lui : l’union du communiste Olivier Sarrabeyrouse et la candidate EELV Anne Déo, 45,50 % des voix du premier tour à deux. En course aussi, l’opposant Jean-Paul Lefebvre (11,54 %).

A Pierrefitte, le maire PS Michel Fourcade, 47 % des voix au 1er tour, aura face à lui une union de la gauche radicale. Farid Aïd (LFI), 24 % des voix le 15 mars, s’est allié à Fanny Younsi (DVG) en lui donnant la seconde place sur sa liste. Elle a réalisé 10,56 % des voix. En course également, le candidat DVD Pascal Kouppé de K Martin (10,61 %).

Au Raincy, cinq listes pouvaient se maintenir, mais trois candidats iront jusqu’au bout. Le maire sortant Jean-Michel Genestier (DVD), 35,97 % des voix du premier tour fait cavalier seul. L’ex-maire Eric Raoult (LR) est allié à Pierre-Marie Salle (LR, 27 % des voix à eux deux) tandis que Claire Gizard (DVD) part avec le centriste David Pereira (37 % des voix au total au premier tour).

A Romainville, Philippe Guglielmi, PS soutenu par LREM, pourtant bien parti en virant en tête le 15 mars avec 32,96 % des voix, sera face à l’union des deux autres listes de gauche, menée par François Dechy, avec Vincent Pruvost. Ils pèsent 54,60 % des voix du premier tour.

A Rosny-sous-Bois, Claude Capillon, maire sortant LR qui a raflé 27,16 % des voix au premier tour, aura face à lui une union à droite, avec le DVD Jean-Claude Fauconnet allié au MoDem Pierre-Olivier Carel — 38 % des suffrages au total le 15 mars. A gauche, la socialiste Magalie Thibault, 26,21 % des suffrages au premier tour.

A Saint-Denis, le sortant Laurent Russier (PCF), en difficulté avec ses 24 % des voix face aux 35 % du socialiste Mathieu Hanotin, n’a pas fait alliance avec Bally Bagayoko (LFI), qui avait obtenu 18 % des suffrages et ne présentera pas de liste.

A Saint-Ouen, la gauche n’a pas su s’unir. Le sortant UDI William Delannoy (25,65 %) aura face à lui la liste du socialiste Karim Bouamrane (24,35 %) et celle de Denis Vemclefs, soutenu par le PCF, allié à l’ex-édile Jacqueline Rouillon (FG), totalisant à eux deux un peu moins de 30 % des voix du premier tour.

A Sevran, le maire DVG Stéphane Blanchet, 45,37 % au premier tour, sera face à la liste SE de Philippe Geffroy, presque 30 %, et celle d’Arnaud Libert (SE), 12,40 % des voix.

A Villemomble, les trois listes se maintiennent, sans alliances. Deux à droite : Jean-Michel Bluteau (DVD), 39,69 % des voix au premier tour, et l’ex-maire Patrice Calméjane (LR), arrivé 5 points derrière. A gauche, Jean-Marc Minetto (25,79 % des voix).

A Villepinte, la sortante Martine Valleton (LR), 27,86 % des voix le 15 mars, sera face à l’alliance entre Mélissa Youssouf (DVG) et Gérard Kouassi (FG), dans une liste qui intègre aussi… Daniel Laurent, ex-adjoint (DVD) de Valleton, qui avait fait moins de 10 %. A eux trois : 37 % des voix du 15 mars. L’ancienne maire (DVG) Nelly Roland (24,90 %) est aussi en lice.

Le Parisien second tour

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.