Lundi est un autre jour certes mais avec le COVID19

C’est demain que nous basculerons en phase de déconfinement. En aucun cas cela signifie que le virus ne circule plus. 

Une certitude: nous allons devoir apprendre à vivre avec tant que les chercheurs et scientifiques n’auront pas mis au point un vaccin.

Dès lors, après cette phase inconnue par la planète entière, nous allons reprendre le chemin des activités économiques et sociales…Tout en gardant des gestes de prudence.

Si les commerces, les écoles..reprennent, il restera beaucoup d’activités encore interdites. Cafés-restaurants-salles de spectacles-universités etc resteront fermés.

Collectivement nous devons réussir cette nouvelle phase que l’on soit dans un département vert ou rouge!

Réussir le déconfinement c’est permettre aux hôpitaux, aux soignants de retrouver une capacité « absorbable » de patients à soigner et sauver.

Car cet élan magnifique des personnels des réanimations, comme des services de soins doivent reprendre le flux des patients à programmer pour une intervention chirurgicale reportée.

Prudents nous devons être!

Donc dès demain poursuivons nos efforts pour respecter les gestes barrières, et j’en suis convaincu , nos départements seront classés verts pour que le 2 JUIN prochain nous passions à une nouvelle phase de circulation étendue, à la réouverture des cafés-restaurants, aux vacances possibles au moins en France…

Ensemble, nous allons vaincre cette pandémie

Même si tout n’est pas simple, si chacun a un avis d’expert sur ce qu’il faudrait faire et n’aurait pas du être entrepris…On voit bien que les gestes barrières sont efficaces. Et dès lundi avec l’appui des collectivités territoriales, de l’Etat et de chaque citoyen, nous allons inventer un modèle de vie.

Soyons donc tout à la fois optimistes et attentifs aux autres. Notre modèle social n’est certes pas parfait, il y a des trous dans la raquette! Mais il a le mérite de permettre une base de solidarité qu’il faut poursuivre pour empêcher que la pandémie soit aussi un tsunami social.

Comme parlementaire, avec d’autres, j’ai agit sur les projets de Lois qui nous ont été soumis, comme dans les coordinations départementales avec le Préfet et les Maires du département.

Mais il nous faut poursuivre ce travail parlementaire pour que le citoyen soit au centre des décisions à prendre. Il viendra aussi le temps d’une analyse objective de l’action gouvernementale durant la période.

Mais aussi des décisions parfois anciennes (comme la fermeture d’hôpitaux ou de services de réanimations, les délocalisations de productions…) qu’il nous faudra, sans complaisance traiter pour être prêts…Au cas où

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.