Assises pour la Seine-Saint-Denis

Assises pour la Seine-Saint-DenisA l’initiative de 15 parlementaires de la Seine-Saint-Denis, de toutes sensibilités politiques, étaient organisées vendredi 5 octobre à la Bourse départementale du travail à Bobigny les Assises de la Seine-Saint-Denis, pour réclamer ensemble l’égalité républicaine pour le département.

Ce rassemblement fait suite au rapport parlementaire publié en mai dernier par les députés François Cornut-Gentille, député LR de Haute-Marne, et Rodrigue Kokouendo, député LREM de Seine-et-Marne. Durant six mois, les parlementaires ont évalué l’action de l’Etat dans ce département, qui présente notamment les taux de pauvreté et de criminalité les plus élevés de France, à travers trois de ses missions fondamentales : l’éducation, la justice et la police. Et le constat est partout le même : à besoins équivalents, la Seine-Saint-Denis n’est pas traitée de manière équitable.

Valérie Grimaud, bâtonnière de Seine-Saint-Denis, puis Nathalie Mons, présidente du conseil national d’évaluation du système scolaire, étaient les deux grands témoins invités pour parler de leur expérience en matière de justice et d’éducation. S’en est suivi un échange fructueux avec la salle, où plus de 200 personnes étaient présentes, dont de nombreux élus du département.

La veille de ce rassemblement, les élus socialistes de Seine-Saint-Denis ont annoncé leur intention d’attaquer l’Etat « pour rupture d’égalité devant le service public » auprès du tribunal administratif. La mobilisation citoyenne doit accompagner cette initiative. Une association de défense des citoyens sera elle aussi créée afin que les Séquano-dyonisiens puissent se joindre à cette action.

dossier

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.