Question orale sur l’accord UE-Turquie, crise des migrants

Mardi 7 juin, Gilbert Roger a posé une question orale au ministre des Affaires étrangères et du développement international sur l’accord que l’Union européenne a conclu avec la Turquie, le 18 mars 2016, pour tenter d’apporter une solution à la crise des migrants. Depuis le dimanche 20 mars 2016 à minuit, toutes les personnes arrivées illégalement en Grèce par la Turquie y sont renvoyées, y compris les demandeurs d’asile. 

Selon les informations dont dispose Amnesty International, quelques heures après l’entrée en vigueur de l’accord, vingt-sept demandeurs d’asile afghans, craignant d’être attaqués par les Talibans, ont été renvoyés de force par la Turquie dans leur pays, sans avoir bénéficié d’un accès à la procédure d’asile, ce qui constitue une infraction à la législation européenne et au droit international. 

Aussi a-t-il demandé au ministre comment le Gouvernement français comptait peser sur l’Union européenne afin qu’elle travaille avec la Turquie pour mettre fin aux violations des droits des réfugiés.

la question orale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.