10 Mai, mémoire de l’esclavage

Mardi 10 mai, la ministre des Outre-mer procédera au lancement du 2ème « Mois des Mémoires de l’Esclavage et des Combats pour l’Égalité (27 avril-10 juin) ». Plus d’une centaine d’actions de mémoire et d’histoire sont organisées dans 97 villes et 16 régions de France. Le «Mois des Mémoires» créé par le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CNMHE), réunit événements officiels, associatifs, éducatifs, artistiques et culturels. Il sensibilise et fédère le plus grand nombre sur l’histoire de l’esclavage et participe pleinement à la mémoire collective. La Ministre des Outre-mer participera à plusieurs de ces rencontres. Le CNMHE est l’interlocuteur du gouvernement sur les enjeux de mémoire, d’histoire et de discriminations. Deux dates marqueront l’édition 2016. La première, celle du mardi 10 mai qui, depuis 2006, célèbre la «Journée nationale des Mémoires de la Traite, de l’Esclavage et de leur Abolition». Une cérémonie officielle placée sous le haut patronage du Président de la République, en présence des membres du gouvernement et de plusieurs hautes personnalités politiques nationales et internationales est organisée au Jardin du Luxembourg. La ministre des Outre-mer rappelle que la date du 10 mai, a été instituée en référence à celle de l’adoption par le Sénat de la loi promulguée le 21 mai 2001, qui proclame la reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l’humanité. Au cours de la cérémonie de commémoration nationale, le Président de la République procédera
à la remise des trophées du concours pédagogique national 2016, «la Flamme de l’Égalité», lancé par les ministres de l’Éducation nationale et des Outre-mer mis en œuvre par le CNMHE et coordonné par la Ligue de l’Enseignement (Fédération de Paris). Ce concours récompense des élèves de primaire, collège et lycée qui ont mené une réflexion et réalisé des productions pédagogiques qui confortent la mémoire collective autour de valeurs partagées sur la thématique : « Récits de vie : restituer la voix des acteurs et des témoins de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions ». Le 10 mai, la ministre des Outre-Mer remettra le prix de thèse du CNMHE-prix Suzanne Césaire au Ministère. La deuxième date forte sera la « Fête de la Fraternité » qui se tiendra le 23 mai pour la première fois au sein du Ministère des Outre-mer. Elle marquera la 18ème commémoration des victimes de l’esclavage colonial. Un grand concert réunira quelques -uns des artistes les plus connus des Outre-mer qui viendront rendre hommage aux victimes. De nombreuses animations et plusieurs prises de parole rythmeront la rencontre. La « Fête de la Fraternité » est une initiative portée et coordonnée par le Comité Marche du 23 mai 98 (CM98), une association mémorielle antillaise dont l’objectif est la reconnaissance et la réconciliation nationale. La Ministre des Outre-mer se réjouit de la concrétisation des initiatives lancées pour commémorer l’abolition de l’esclavage et salue la qualité de la programmation 2016 entreprise par le CNMHE.

Colonies et esclavage
Colonies et esclavage

Autres articles qui pourraient vous intéresser.