Magistrats, avocats et fonctionnaires du 93 lancent « l’appel de Bobigny »

Lundi 15 février, magistrats, avocats et fonctionnaires du tribunal de grande instance de Bobigny ont lancé un appel au gouvernement lors d'une conférence de presse pour qu'il ne laisse pas "couler" le deuxième tribunal de France.

Au 1er janvier 2016, toutes causes d'absences confondues, l'équivalent de 33 postes de magistrats et 75 postes de fonctionnaires n'étaient pas occupés au sein du TGI de Bobigny. Cette situation a entraîné la suppression de 32 audiences par mois, tant civiles que pénales.

Les magistrats, les fonctionnaires des greffes et les avocats dénoncent depuis plusieurs années une situation de sous-dimensionnement et de sous-effectif chroniques qui n'a fait que s'aggraver.

Gilbert Roger apporte tout son soutien au TGI de Bobigny et sollicite le gouvernement pour que des moyens immédiats soient apportés pour la justice, qui est de la responsabilité de tous.

Gilbert Roger était interviewé dans l'émission Sénat 360 lundi 15 février à 17h50 pour parler de la situation du TGI de Bobigny.

La vidéo

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.