Florange: le respect de la parole publique

Le président de la République se rendra en Lorraine, et notamment à Florange, lundi 24 novembre, comme il s’y était engagé. Après les inquiétudes, il s’est passé des choses : des investissements, de l’innovation. Ce déplacement illustre 3 volets de la politique industrielle de l’Etat : soutenir l’innovation, accompagner les mutations, garantir l’attractivité.

Le président de la République se rendra en Lorraine lundi 24 novembre, comme il s’y était engagé en annonçant qu’il viendrait « chaque année, ici à Florange, pour veiller au respect des engagements qui ont été pris » (PR, 26/09/13).

« Après les inquiétudes, les doutes, sur l’ensemble de ce territoire, […] il s’est passé des choses, avec des investissements, avec de l’innovation » (S. Le Foll, 20/11/14). C’est le signe « qu’on peut anticiper et préparer l’avenir, redonner de l’espoir et de la confiance » (S. Le Foll, 20/11/14).

Ce déplacement illustre 3 volets fondamentaux de la politique industrielle de l’Etat :
˗ Soutenir l’innovation au service des entreprises. Il inaugurera la plate-forme publique de recherche qu’il avait annoncée lors de sa dernière visite en 2013 : l’institut de métallurgie « MetaFensch », à Uckange. C’est la concrétisation d’une promesse mise en œuvre en un temps record, puisque les financements sont en place, la structure est lancée et intègre, outre de nombreux partenaires industriels, tous les organismes de recherche dans un GIP.
˗ Accompagner les mutations de manière socialement responsable. Il se rendra aux « Grands Bureaux » d’ArcelorMittal à Florange, afin d’échanger avec des salariés reclassés, et fera un point avec les partenaires sociaux et la direction. Il soulignera la réalisation de l’ensemble des engagements pris en 2012 et déjà évoqués lors de la précédente visite de 2013, qu’il s’agisse des investissements sur le site ou de l’accompagnement social. Des recrutements en CDI viennent d’être annoncés ainsi que le doublement du nombre d’apprentis.
˗ Garantir l’attractivité de tout le territoire pour des industries de haute technologie. Il inaugurera le nouveau site Safran/Albany, « usine du futur », construite sur un ancien site militaire. Ce site fabrique à partir de produits textiles des éléments d’un nouveau turboréacteur devant équiper notamment l’Airbus Néo.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.