La prolongation de l’intervention des forces françaises au Mali

Syrie1Conformément à l’article 35 de la Constitution, lorsque la durée d'une intervention en territoire étranger excède quatre mois, le gouvernement soumet sa prolongation à l'autorisation du Parlement. La poursuite de l’opération serval au Mali a été soumise à l’autorisation du Sénat, le 22 avril dernier.

Lors de la réunion de la commission de la défense, les sénateurs Jean-Pierre Chevènement et Gérard Larcher, nous ont présenté dans un rapport 10 recommandations pour assurer le succès de cette intervention. Leur rapport analyse les obstacles au désengagement français et au passage de relais aux casques bleus. Rédigé après de nombreux entretiens, notamment à Bamako, il appelle à consolider d’urgence le processus de réconciliation malien.

La poursuite de l'opération Serval a été votée à l'unanimité au Sénat.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.