ONU:pour une admission de la Palestine

Nous sommes plusieurs parlementaires à nous être adressés au chef de l'Etat afin que la FRANCE soutienne la démarche de l'autorité palestinienne auprès del'ONU. Voici le contenu de notre lettre:

Paris, le 20 novembre
2012.

 

 

Monsieur
le Président de la République,

 

                       Nous nous permettons de vous écrire, afin de
vous confirmer que nous partageons votre volonté de privilégier la négociation
dans le règlement des conflits internationaux, notamment en ce qui concerne le
dossier israélo-palestinien.

                       Les députés et les sénateurs socialistes
signataires de cette présente lettre ont signé, avec vous, des résolutions
parlementaires tendant à la reconnaissance d’un Etat palestinien. Il s’agit en
particulier de la résolution n° 3779 (28 septembre 2011) signée par 183 députés
du groupe socialiste et de la résolution n° 577 (7 juin 2011) signée par 81
sénateurs socialistes. En outre, le bureau national du parti socialiste a
adopté, le 14 juin 2011, une position similaire. Enfin, la proposition n° 59 de
vos engagements présidentiels indique que vous prendrez des initiatives en vue
de la reconnaissance de l’Etat palestinien.

                       Soixante-cinq ans après le partage de la
Palestine qui devait conduire à la création de deux Etats, le Président de
l’Autorité palestinienne sollicitera, le 29 novembre, auprès de l’Assemblée
générale des Nations unies, l’obtention du statut d’« Etat non
membre ». Le résultat du vote est connu d’avance, puisqu’une large
majorité de pays s’est déjà prononcée en faveur de l’admission de la Palestine
à l’ONU.

                       Nous
estimons que la France ne peut pas se dérober à ses responsabilités et être
absente lors de ce vote historique. Elle doit apporter son soutien à cette
initiative qui est conforme, à la fois, au droit international et à ses propres
engagements. C’est pourquoi nous souhaitons que la France approuve la démarche
de l’Autorité palestinienne.

                       Nous
vous prions de croire, Monsieur le Président de la république, à l’assurance de
notre très haute considération.

 

Laurence DUMONT

François LONCLE

Christiane DESMONTÈS

Michel ISSINDOU

Monique CERISIER BEN GUIGA

Gilbert ROGER

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.