Sécurité: les comptes n’y sont pas !

Décidemment, rien ne va en matière de sécurité des biens et des personnes; nous le disions, je le disais mais à chaque fois le gouvernement nous opposait son savoir faire et notre soi-disant laxisme à gauche.

Depuis ce matin, c'est la prestigieuse et indépendante Cour des Comptes de la République qui s'en fait écho dans son rapport annuel. Je n'en suis pas étonné ayant moi-même été auditionné par un des magistrat de la Cour en charge de ce dossier pour évoquer le rôle de la police nationale dans nos quartiers populaires et de celui des polices municipales. L'audit ayant aussi porté sur la demande des caméras vidéos en ville.

Aujourd'hui le rapport fait office d'un pavé dans le jardin de Nicolas Sarkozy et uniquement de lui car depuis son passage au ministère de l'intérieur puis son accession à la plus haute fonction de l'Etat, rien n'y fait, il n'aura pas réussi à faire baisser la délinquance. Pire sous son règne, et on le dénonce chaque jour, les baisses d'effectifs de la police nationale, sont une réalité.

Souvenez-vous combien par exemple il se félicitait de la création d'une police du grand Paris; on allait voir ce que nous allions voir: de l'efficace, des moyens mis instatanément sur le terrain…bref mieux que son "karcher". Et bien SEVRAN est devenue la ville symbole res rois du traffic au point que notre collègue maire, usé par la bataille contre la violence dans les quartiers en appelle à l'armée! C'est vous dire la défiance.

Monsieur GUEANT fidèle des fidèles est déormais aux commandes de la police nationale et son action fait flop.

Et bien sûr le gouvernement va nous expliquer que les magistrats de la Cour des comptes n'ont rien compris.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.