Cantonales 2011: une ambition pour la Seine Saint-Denis…

Carte_elec Et plus si affinité !
Les dimanches 20 et 27 mars prochains, les électrices et électeurs de la moitié des départements de France auront à élire leur conseiller général. Un scrutin placé sous l'édredon par le gouvernement de Mr SARKOZY. Certes, les cantonales sont des élections qui par nature ne poussent pas la foule des électeurs aux urnes, mais cette année personne n'est informé par la presse qu'il faut aller voter, de peur que trop de votes se transforment en contestation du pouvoir en place.
Silence dans les rangs, passez, il n'y a rien à voir !
Et pourtant ; ici en Seine Saint-Denis, quel chemin parcouru en quelques mois depuis 2008 ! Une présidence conduite par Claude BARTOLONE à décoiffer. Portes et fenêtres ouvertes, nous avons pu en à peine trois ans changer l'image de notre département et agit pour donner une dynamique, avec souvent un grand temps d'avance sur des questions sociétales rarement abordées dans les départements jusqu'alors.
Des emprunts toxiques et de la bataille engagée contre les banques à la suppression symbolique de la réception des voeux (tout de même 900 000 € !), d'un budget de révolte à l'allocation famille pour la petite enfance, nous avons voulu marquer ce département qui jusqu'à présent était d'abord et avant tout stigmatisé.
Le fer a été porté aussi sur l'image dynamique pour que des entreprises, de grandes entreprises franchissent le périphérique, pour venir ici ouvrir leurs nouveaux locaux ou sièges sociaux.

 Dans le débat du grand Paris, nous avons aussi réalisé l'exploit de faire travailler les élus (es) du conseil général sur un tracé possible « Arc express, le métro avec le projet de métro rapide de liaison des aéroports et centres d'affaires régionaux. En quelques semaines un tracé adopté, et un accord tant de la Région Ile de France que de l'État pour faire converger les deux projets, les rendre complémentaires et non de les laisser s'opposer.
Mais il reste beaucoup à faire, dans l'éducation, voilà pourquoi nous avons décidé d'un vaste plan pour des collèges neufs du XXIe siècle, la rénovation des autres, de tous les autres, le lancement des tableaux numériques… Sans collèges attractifs, il ne peut y avoir de confiance pour s'installer et vivre dans ce département.
D'autres batailles nous attendent, comme celle de la santé, puisqu'ici, le taux de mortalité est plus important qu’“intra-muros. Il faut aussi développer les universités, rendre accessibles les espaces d'emplois comme Roissy ou Le Bourget…
20 conseillers généraux à élire ou réélire. Pas à Bondy, nous ne sommes pas dans ce lot de renouvellements, mais si attentif aux résultats dans les cantons renouvelables (Aubervilliers-Est, Aulnay-Nord, La Courneuve, Drancy, Epinay, Gagny, Les Lilas-Le Pré, Montfermeil-Coubron-Vaujours, Montreuil-Ouest, Noisy le Grand-Gournay, Pantin-Ouest, Les Pavillons sous Bois, Pierrefite-Villetaneuse, Le Raincy-Clichy, Romainville, Rosny, St Denis Nord-Ouest, St Ouen, Sevran, Villepinte) Une dynamique est enclenchée aussi, il faut la remarquer et la souligner ; ce rassemblement des socialistes et d'Europe-Ecologie-Les Verts.
Une majorité plus forte autour de Claude Bartolone devrait sortir des urnes ici en Seine Saint-Denis, je le souhaite. Et si en plus et tout de même, cette élection grandeur nature de la moitié de la France qui va se dérouler pouvait aussi préfigurer une volonté de changement national… à 12 mois de l'élection présidentielle, alors ce serait « cerise sur le gâteau ».

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.