Service de l’eau dans l’agglomération EST-ENSEMBLE, Mon opinion

En créant une agglo de près de 400 000 habitants (es), nous avons voulu mettre en communauté les grands sujets de débats et de services publics pour nos concitoyens.

Il en est ainsi de la gestion de l'eau!

Auparavant, chacune des 9 communes étaient adhérentes au SEDIF, c'est à dire un syndicat des communes de la région ile de France. Je note que jamais aucune de ces communes individuellement n'avait soumis à leur conseil une délibération pour quitter ce syndicat de communes.

En acceptant de prendre cette compétence optionnelle, les maires ont voulu marqué leur volonté d'aller plus loin. Plus loin car nous sommes tous convaincus que l'eau est avant tout, plus que tout, un bien public de l'Humanité. C'est donc une volonté d'agir pour que rapidement ce point soit un enjeu du débat présidentiel de 2012.

Mais en attendant, notre agglomération a eu la chance, enfin de lancer en son sein le débat.

Aujourd'hui que pouvons-nous faire, que devons-nous faire?

Nos débats internes, nos audits par des cabinets spécialisés, nos expérience de gestion locale, m'impose de dire que nous ne pouvons nous engoufrer dans des décisions qui pourraient être hasardeuses pour nos ménages.

En réadhérent au SEDIF, nous obtenons tous services confondus (distribution de l'eau, qualité bactériologique, sûreté de l'approvisinnement, entretien de toutes les canalisations et facturation des clients) un service à 1.41 euros (hors taxes locales) c'est à dire 30 cts d'euros de moins qu'aujourd'hui. Il est vrai que la gouvernance est injuste puisque les délégués sont calculés par ville ou village du syndicat et non en fonction de la population bref en adhérent Est-Ensemble pèse une voix à l'identique d'un village de moins de 600 habitants!.

En étant simplement "client" du SEDIF le prix de l'eau serait au delà de 0.56 euros (hors taxes locales) et avec obligations de passer  un marché européen pour l'entretien des canalisations et la facuration à chaque famille. ce qui donnerait un prix supérieur à 1.80 €.

En devenant "client" d'Eau de Paris" nous aurions semble t il, mais je n'ai reçu pour ma ville de Bondy aucune assurance de la part de cet organisme d'un engagement à fournir en sécurité à chaque famille de l'eau…la vente serait à 0.56 € hors entretien des canalisations, et service de facturation aux famille. Pire à ce stade être client signifie ne pas être dans la gouvernance donc à la merci "politique" des gestionnaires du service parisien.

 

Je pense que nous devrions poursuivre les études précises, vile par ville de l'agglo, avec toutes les assurances pour une qualité du service; cela peut prendre deux années au moins d'études sérieuses et abouties.

En attendant; lors de la séance du conseil communautaire du 23 Novembre prochain,  je ne souhaite pas "l' aventure" qui risquerait d'amoindrir la sûreté et qualité du service en tous points de Bondy. Et donc je suis favorable à une réadhésion au SEDIF dès le 31 Décembre prochain pour assurer un service de qualité avec une baisse sensible du prix, ce qui n'interdit pas à notre agglomération de travailler avec ardeur à envisager des solutions alternatives d'ici deux ans.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.