Le difficile sujets des Roms et travailleurs pauvres de Roumanie….

L'ouverture de la Roumanie sur le monde puis son entrée dans l'union européenne n'est pas sans difficultés. Et désormais , au nom de la liberté de circulation dans l'espace européen renforce la fuite de travailleurs pauvres et de Roms persécutés dans leur pays.

Mais comment résoudre cette quadrature du cercle? Personne ne veut prendre la décision de lancer une véritable concertation entre les partenaires. La grande misère s'installe dans nos banlieues qui déjà sont confrontées aux difficultés des territoires populaires.

Je réclame depuis maintenant plusieurs années! une table ronde réunissant sous l'égide, pour le moins du préfet de région, les représentants des collectivités locales, les départements, la région et surtout des représentants de la commission européenne et de l'ambassade de Roumanie. Je réclame, mais sans succès!

En quoi cela est-ce impossible? Pourquoi le gouvernement français ne veut-il pas tenir une telle initiative pour que nous trouvions ensemble des solutions à court et moyen termes?

On laisse les élus (es) locaux seuls face à la grandissante tension entre les citoyens. On évacue ici ou là un campement, mais dans l'heure qui suit, il renaît quelques mètres plus loin. Pourquoi? Si ce n'est tendre un peu plus les quartiers.

Je crois qu'il faut avoir le courage d'entreprendre une telle initiative.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.