Identité nationale, mais quel débat, et pourquoi?

Mascarade que cette volonté d'un ministre, monsieur Besson, en mal de reconnaissance que de lancer à quelques semaines d'une échéance électorale, les régionales, un débat pour tenter de ratrapper des électeurs qui s'éloignent de son nouveau mentor N. SARKOZY.

Mais au fait, le 11 Novembre prochain, nous allons tous, les patriotes, les élus (es), les forces vives de la Nation,  nous retrouver dans les 36 000 communes de France, devant les monuments aux morts. Chaque commune, même la plus petite, se souviendra de cette drôle de guerre, de ses millions de morts, de gueules cassées, de gazés.

Nous avons tous dans notre famille, le souvenir pas si lointain d'un membre de la famille mort au combat.

Et franchement, les poilus de France, des Antilles, d'Afrique noire, d'Afrique du Nord et d'Indochine ont-ils eu besoin d'un débat dans les préfectures, pour venir dans les tranchées se battre et mourir pour notre Nation? Mieux ils ont recommencé en 39/45.

Respect!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.