Transformer les institutions locales, pourquoi et à quel coût?

Les dirigeants de l'UMP ont l'air plus que décider à bousculer les institutions françaises: d'abord un subtil découpage des circonscriptions législatives pour assurer, via les élus de l'étranger, un confortable matelas électoral au prochain renouvellement législatif (tout le monde sait que l'électorat des français de l'étranger vote bien à droite).

Et puis la commission Balladur réfléchit dans son coin à fusionner des régions pour passer de 23 à 14 ou 15 régions et faire disparaître les départements (pas sur le paier) dans les faits en transformant les assemblées le matin en conseil général et l'après midi en conseil régional.

L'un des porte parole de l'UMP, Mr Frédéric LEFEBVRE indiquant même que l'organisation actuelle est marquée par des gabegies de dépenses qui coûtent très cher au pays. Soit! Alors interrogeons-nous et posons sur le papier pour rendre tout cela public les gabegies et dépenses inacceptables dûes à l'existence des régions et départements.

Car il est usant de lire déclarations après déclarations de telles affirmations quant on sait qu'en réalité ce qui gêne l'UMP c'est la confiance des électeurs dans la gauche pour gérer leur quotidien.

Car enfin, ces messieurs de l'UMP (et peut être des dames) qui transfère jour après jour des compétences de l'ETAT vers les départements ou Régions (transfert de tous les anciens personnels fonctionnaires de l'ETAT , des routes nationales, du RMI, du handicap et de la COTOREP….) Tout cela a un coût de gestion que l'Etat n'a pas voulu prendre en compte.

Encore un petit exemple: chaque collectivité (région & département) a son service de l'éducation, l'un pour les collèges et l'autre pour les lycées, les unifier ne diminuent pas le nombre de fonctionnaires territoriaux que l' Etat a poussé à recruter. Par contre on pourrait éviter de s'occuper des universités et IUT qui sont de compétence Etat. Voilà des économies en interdisant les financements croisés pour réaliser un projet.

Alors alignons publiquement les chiffres en deux colonnes avant et après la transformation institutionnelle envisagée.

Car on le verra bien, je le crains leur réforme est un "cache-sexe- pour masquer en réalité la volonté de l'UMP de tenter une OPA sur les territoires.

Alors chiche publiez les données chiffrées de votre manip.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.