Réserves du Louvre: suites de notre candidature

Comme les autres villes candidates, nous avons présenté devant un jury au Louvre la candidature de Bondy et les atouts qui nous paraissaient utiles de mettre en avant.
Accompagné des proches collaborateurs qui ont beaucoup donné de leur énergie et savoir faire et de l’investisseur ING Real estate, ainsi que de l’architecte porteur de notre projet, nous étions confiants, car  c’est un beau projet, mais aussi fébriles, car nous connaissons aussi les difficultés liés au déplacement des réserves: comme franchir le périphérique.

Bref un moment impréssionnant que ce grand oral!

Nous étions satisfaits de pouvoir en particulier insister sur les complémentarités avec l’équipe des chercheurs de l’IRD, la présence de longue date, de scientifiques venant du monde entier pour achever leurs projets, celle des grands musiciens de la maîtrise de Radio France, ou bien des professeurs du centre universitaire de J. VERDIER.
Ainsi, nous avons voulu montrer la tradition bondynoise d’accueil. Il fallait aussi affirmer les qualités du site proposé: dans le prolongement du Bois de Bondy, sa disponibilité immédiate, son absence de pollution et surtout tous risques d’inondation écartés ! Ce qui n’est pas le cas de tous les dossiers de sites proposés par d’autres villes.
Et puis, nous avons aussi démontré notre capacité à travailler en "mode projet", de faire de cet équipement culturel un accomplissement de travail avec les universités, collèges et lycées. Un centre de conservation du patrimine pensé comme un véritable centre de la promotion culturel dans la vie départementale.
A suivre, la prochaine étape sera la visite sur place des membres du jury.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.