Rachida DATI, enfin dans son rôle de ministre?

Que de longs jours d’attente et d’hésitation , pour celle qui confondait semble-t-il son vécu personnel et ses fonctions de ministre de la justice. Elle s’est enfin décidée sous la pression de l’état d’esprit de l’opinion public a faire appel du jugement dans l’affaire du mariage annulé car la jeune femme n’était pas vierge.

C’est important que cet appel ait lieu, car je le disais notre Nation porte des valeurs qui ne peuvent être écornées.
Reste un autre problème , sociétal , celui-là qui est la place et le rôle des traditions ancestrales dans notre société. Et , en ce cas d’espèce, je crois que nous devons tout faire pour que la femme ne soit pas ramenée dans les temps obscurs.
Quand on célèbre un mariage dans une mairie, les portes de l’hôtel de ville doivent être maintenues ouvertes. Pourquoi? Parce que les révolutionnaires voulaient qu’une union soit publique! De même l’importance de la présence des témoins et de l’obligation de le faire "au grand jour" pour éviter les mariages forcés.
C’est sur ce point que nous devons chaque jour travailler pour renforcer la décision du libre choix, et c’est aussi au nom de ce principe que la ministre devrait rappeler "haut & fort" qu’un mariage religieux n’a dans notre pays aucune valeur légale et que nul autorité religieuse n’est autorisé à célébrer un mariage avant que l’officier d’état civil (généralement le maire) n’ait célébrer le mariage.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.