Elections municipales & cantonales : la composition d’une liste

Mais au fait, comment on la cuisine la liste ?
C’est un savant mélange, pour moi il faut d’abord rassembler son propre camp, lui donner toute sa place. Ainsi, engagé de tout temps à gauche, j’ai d’abord travaillé à rassembler la gauche. Et je suis honoré que socialistes, verts, communistes du PCF, radicaux de gauche et gauche alternative aient toute la place sur la liste.
Mais au-delà des partis politiques, j’ai aussi voulu faire participer celles et ceux qui ancrés dans la vie citoyenne de BONDY ont des valeurs partagées avec la gauche.

Il y aura donc aussi dans cette liste renouvelée des citoyennes et citoyens partageant nos valeurs.

Et les soutiens du Mouvement Républicain et Citoyen  , comme le Mouvement de la Gauche Citoyenne viennent dire leurs attachements aux valeurs que nous défendrons pendant cette campagne électorale.
Une liste c’est aussi des femmes et des hommes, la diversité aux couleurs de notre ambition de faire de Bondy, une ville solidaire et citoyenne, rebelle face aux injustices, ouverte et respectueuse de chacun.
Une liste se doit aussi d’être renouvelée, non pas que les élus (es) sortants (es) aient démérité, mais le « sang neuf » allié à l’expérience de plus aguerris fait aussi la dynamique utile à gérer chaque jour les affaires de la ville. On n’improvise pas dans une ville de 53 600 habitants, la 7e plus grosse du département. Chacune, chacun des co-listiers sera partie intégrante d’une équipe tournée vers l’action solidaire pour toute notre population.
Voilà, vous me direz, et les noms ? Patience encore quelques jours pour permettre aux partis de valider cette démarche. Et oui, vous aurez les noms de celle et ceux qui vont incarner pour toute la gauche l’avenir utile à Bondy.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.