Drame à Bondy, J+3

Octo_154
Redonner vie au quartier, telle pourrait être la devise de cette journée: en finir avec les restrictions de circulations; donner à nouveau l’accès à l’eau pour les boutiques du coin, ce fut possible pour le petit boucher et impossible pour le boulanger car il faut à nouveau une intervention sur la chaussée pour recréer un accès de vanne eau.
Tiens, un coup de fil Sophie, une collaboratrice de la société I3F est hospitalisée me dit on mais son moral est bon. Ouf, elle venait déjeuner ici après une Xème réunion pour la mise en oeuvre du projet de rénovation urbaine sur le nord de la commune. Mo interlocuteur me promet de continuer à me donner de ses nouvelles car on ne peut, sauf sa famille lui rendre visite.
A nouveau les experts de la police judiciaire viennent faire des constatations et mesures de cette "satanée" canalisation gaz.
Et puis à chaque instant un coup de fil sur mon portable: "avez-vous des nouvelles de mon mari disparu, car personne ne veut m’en donner".
Je tente de réconforter, contacte mes interlocuteurs en préfecture….L’autopsie est fixée à cet après midi.
Tard dans la soirée la terrible nouvelle tombe! Nouveau contact avec la famille; on décide de se voir samedi matin. Que la vie est injuste, cette famille comme toutes les autres ne méritait pas cela.
L’ envie d’être seul, dans le silence de la nuit.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.