Quand le Réseau RESF se mobilise à Bondy:

Les parents d’élèves et enseignants de Bondy ont organisé un réseau très présent d’aide aux familles, et mon amie Sylvine THOMASSIN, conseillère générale de BONDY coordonne l’action complémentaire des élus locaux. En voici un exemple:
"Elle était venue nous voir hier soir, avec ses deux enfants, à la permanence du Réseau Education Sans Frontières de Bondy. Nous avions évoqué ensemble les moyens de faire reconnaître par l’Etat français son droit à la régularisation.  Congolaise, Madame M vit depuis 2004 en France et sa petite fille est née d’un père français.
Elle a été interpellée ce matin, à 6 heures, dans l’appartement où elle vit, en présence de ses enfants.
Immédiatement, le réseau bondynois, alerté par Ch.. D…, sa marraine républicaine, s’est mis en mouvement. La chaîne téléphonique a bien fonctionné et nous étions ce soir devant le centre de rétention de Bobigny. Sylvine  été reçue par le commissaire divisionnaire, qui a replacé l’intervention policière dans le cadre d’une interpellation n’ayant rien à voir avec le statut administratif de Madame M. Cette jeune mère, comme tant d’autres « sans papiers » subit la loi d’un marchand de sommeil aux pratiques musclées. Elle a été entendue dans le cadre de cette enquête. De ce fait, sa situation administrative a été signalée à la Préfecture, qui, après vérifications, ne s’est pas opposée à sa libération, après un rappel à la Loi.
Il nous reste à faire reconnaître son droit au séjour pour qu’elle puisse continuer à vivre dans notre pays et y élever ses deux enfants. Le combat continue …"

Même la misère fait régner les abus de tous ordres, une autre affaire à suivre sur les marchands de sommeil.

Le blog de Sylvine

Autres articles qui pourraient vous intéresser.