Les socialistes et le projet de mini traité

Je suis membre du bureau national mais mardi dernier je m’étais excusé car j’avais une impérieuse obligation pour le conseil général. Si je comprends bien le résumé, après deux heures de débats on reporte la décision: quelle décision devons nous adopter, voter oui, non ou s’abstenir….

On reprend les même clivages , N. Sarkozy aura réussi encore à nous afaiblir à quelques semaines des élections locales.

Moi, j’aurais aimé qu’avant de prendre une décision, notre direction nationale demande la tenue d’une séance de travail avec tous les partis socialistes européens, de la discussion collective devrait pouvoir sortir une position française. Car j’imagine mal notre parti se positionner sur un vote sans entendre ce que nos camarades européens ont eux aussi à dire sur ce nouveau projet de mini-traité.

Pourquoi se diviser une fois de plus, alors que notre instance politique européenne peut nous permettre d’adopter une position qui n’isole pas les socialistes français de nos camarades. Cela aurait l’immense avantage d’élever le débat, de sortir des schémas précédents, loin des querelles nationales. Car le texte soumis à ratification au parlement en Décembre, n’est pas du tout l’ancien projet de traité constitutionnel (exit la directive Blokenstein par exemple).

En France nous avons notre spécificité, certes. Mais nous sommes un parti internationaliste et adhérent à des organismes européens et mondiaux, sachons exprimer dans ces instances nos opinions, écouter les autres puis trancher en conscience dans nos instances politiques, car les socialistes français ne sont pas à eux seuls dépositaires du socialisme.

Est ce trop demander que de procéder ainsi ?

Autres articles qui pourraient vous intéresser.