Drame à Bondy, le jour d’après

P1040021
Le jour d’après, plus d’angoisses pour les blessés, plus d’incertitudes sur l’explosion ; la recherche de disparus, le réconfort, le petit mot pour chaque citoyen adossé aux barrières du périmètre de sécurité.
Et fidèles en dévouement, les employés communaux, les policiers et les pompiers.
Ouf, après de nombreuses heures de recherches, pas de mort supplémentaire. Des nouvelles d’amis (es) ou de proches collaboratrices qui vous laissent l’angoisse au fond de l’estomac.
Et cette rumeur lancinante d’une erreur de plans entre la réalité de la conduite de gaz et son implantation réelle ; tout cela est-il conforme ?
Quoi penser des analyses techniques faites sur place ? Répondre à la presse, avec sa logique d’information au jour le jour, c’est-à-dire de nouvelles différentes à chaque instant.
L’actualité ne vaut que si chaque épisode est différent du précédent.
Des personnalités de droite comme de gauche me téléphonent, prêtes à fournir une aide, cela fait chaud au coeur.
Des élus présents en particulier ma complice de chaque instant, sylvine Thomassin. Des copains me téléphonent chaque minute. Ouf, le bâtiment est désormais complètement visité, pas d’autre mort.
Un point presse, se dépêcher, car 40 minutes plus tard ce sera celui du procureur de la République.
Vient ensuite une communication difficile avec une citoyenne : elle cherche son époux depuis 48 heures, que lui dire ?
Une visite à Stéphane, l’un des propriétaires de l’étoile du centre. La tête de momie, mais il est vivant ; tel un capitaine de vaisseau, avec son confrère il est sorti le dernier de sa brasserie. Stéphane, tout le monde l’aime à Bondy.
Tous ses amis sont autour de lui, il est fatigué, mais chaque mot raconte le drame et ses angoisses pour chaque hôte de son restaurant (car on ne peut parler de client)
Courage, jeudi sera un autre jour, on ouvrira à la circulation le secteur, la vie doit reprendre, la vie c’est aussi la lutte des grands brûlés pour gagner.
Nous sommes avec eux.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.