La lanterne et le travail clandestin

Images
La main dans le sac, les entreprises du bâtiment sont les principales utilisatrices du travail clandestin. Et cette fois-çi, on en prend une sur le fait avec les ors de la République, puisque cette petite demeure de la République abrite le tout nouveau président qui veut y faire vivre sa petite famille. Pan sur les doigts, on attrape tout à la fois ceux qui font refaire à neuf la datcha et ceux qui font travailler à vil prix les travailleurs sans papier!
Elle n’est pas belle l’histooire?
Mais qui est fautif? Qui devrait payer une lourde amende?
Je dénonçais dans une note récente les travailleurs pauvres venant des ex pays communistes, il y a urgence à se pencher sur ce problème au lieu de vouloir encore faire des cadeaux aux chefs d’entreprises.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.