Des sans logis dans nos villes

Depuis des mois, nos villes, tout comme la capitale voient s’ériger de véritables bidonvilles le long des autoroutes et même dans les centres villes. Bondy n’est pas exempte de cette misère qui s’installe.

Originaires de BULGARIE ou de ROUMANIE, ces nouveaux entrants dans l’Union Européenne espèrent un eldorado dans notre pays, comme en Espagne, Portugal et Italie. Dans le plus grand dénuement, nous n’avons pas beaucoup de structures véritablement adaptées à ce phénomène; et chaque jour, nous le voyons, les carrefours routiers sont envahis de mendiants, les files interminables se forment devant des magasins de bricolage comme à Pantin pour du travail au noir dans le bâtiment.

Cette semaine, France Info décrivait aussi le paradoxe de ces flux migratoires de la misère, ces pays de l’Est se vident de leurs "bras et intelligences". Et les chinois du coup s’installent en masse en Bulgarie et Roumanie car ces pays ont besoin de mains d’oeuvre et d’intelligences!

Le monde ne va pas bien. On ne pourra s’exonérer d’une véritable et ambitieuse politique européenne, pour traiter ce problème. Car dans le même temps, des villes comme nous ne peuvent absolument pas être le réceptacle de toutes les misères ni celles qui auraient à offrir tout le champ du social (aides, logement…). Beaucoup de nos concitoyens galèrent et ne comprendraient pas que les pouvoirs publics règlent ces situations avant la leur.

Une conférence métropolitaine avec les services de l’Etat s’impose si nous ne voulons pas créer des tensions dans les espaces périurbains.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.