Airbus toujours !

La droite découvre, depuis la crise d’aibus et le plan "power 8" quelques sujets qu’elle avait promptement mis aux oubliettes: remplacer en nommant un nouvel administrateur au nom de l’Etat. Il est vrai que ce gouvernement englué dans l’affaire Clearstream et des coups bas que se sont donnés les ministres entre eux, via les anciens dirigeants du groupe EADS ou AIRBUS ne leurs donnaient pas envie de nommer quelqu’un avant les présidentielles. La droite tablait sur la victoire du poulain n°2 du gouvernement pour se laisser des marges. Las, la crise est plus grave et ne peut souffrir une attente plus longue.

Deuxième sujet: l’euro fort. Mrs Sarkozy et Bayrou villipendent maintenant seulement la stratégie de la banque centrale européenne.

Troisième sujet, les patrons voyous: loin de ses amis (es) du MEDEF, Nicolas fustige ceux qui partent avec des parachutes dorés, bon dont acte, mais ces fameux patrons catastrophes des sociétés EADS ou AIRBUS, ils n’auront pas à s’inquiéter pour leur retraite contrairement aux salariés d’Airbus qui craignent à juste raison pour leur emploi!

On le voit, la droite UMP/UDF navigue à vue au gré du vent et surtout s’inquiète de constater que les seules propositions crédibles viennent de Ségolène, candidate qui a un sens élevé de l’intérêt général.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.