Jacques CHIRAC à Bobigny, pourquoi faire?

Images_30
Toc-toc, c’est moi Jacques CHIRAC, président de la République en fin de mandat. J’avais pour habitude lors de la cérémonie des voeux de rendre hommage aux fonctionnaires de l’Etat en me déplaçant dans les régions. Hélas, mes amis sont absents partout sauf en Alsace, alors j’ai choisi de venir en Seine Saint-Denis, ce département emblématique, où sont nées les révoltes urbaines. Ainsi, le président pourra manifester son attention à tous ces fonctionnaires qui représentent l’État.
Faudra-il en attendre autre chose, mardi matin ? Non certainement pas, d’ailleurs vous avez remarqué qu’un an après ces émeutes, le gouvernement de Villepin n’a rien fait de plus. Et le ministre « Karcher» a même réussi à faire croître et exploser les taux de délinquance !
Alors à quelques semaines d’une fin de règne, les invités auront droit à des promesses d’avenir meilleur.
Mais attention, ces promesses ne valent que pour ceux qui les écoutent…Car pour le reste la fracture sociale n’aura jamais été aussi grande, ici en Seine Saint-Denis.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.