Quand les petites phrases…

Ce matin un proche d’un des candidats socialiste à l’investiture militante était sur les ondes d’EUROPE1; on peut regretter que les petites phrases telles: Ségolène Royal "représente un danger pour la gauche".
ou bien elle est "sur une stratégie qui représente un danger pour la gauche, avec sa volonté d’essayer d’installer l’idée d’une démocratie d’opinion où on ne prend pas trop de positions précises". Avec une telle stratégie "on désespère une partie de l’électorat qui attend vraiment des signes tout à fait tangibles sur le pouvoir d’achat, sur le logement et sur ce qu’est la France". Elle "a bien mis en avant ce que pouvait être une certaine américanisation de la politique française".
Ségolène Royal "représente un danger pour la gauche".
Avec une telle stratégie "on désespère une partie de l’électorat qui attend vraiment des signes tout à fait tangibles sur le pouvoir d’achat, sur le logement et sur ce qu’est la France", a -t-il continué; elle "a bien mis en avant ce que pouvait être une certaine américanisation de la politique française".
(source A.P.)

N’oublions pas que le débat n’est pas une introspection sur la vie interne du PS. Notre responsabilité est de tirer vers le haut; promouvoir nos idées et la façon de les incarner. Refusons de prendre un autre chemin.

Le danger, c’est la droite et son candidat qu’il faut affronter chaque jour!

Autres articles qui pourraient vous intéresser.