De KABOUL à BAMAKO…Les mêmes leçons ?

De KABOUL à BAMAKO…Les mêmes leçons ?  Les plus anciens se souviendrons du Vietnam, l’histoire se répète invariablement.

Notre monde occidental est fou et orgueilleux : la superbe des USA et notre silence complice en Europe n’a de cesse. Nous voulons absolument imposer par la force militaire otre système de vie, en réalité nous exportons toujours nos travers, nos peurs de l’autre, nos excès..

Et les militaires que nous déployons sont eux formatés pour faire la guerre et gagner la bataille et l’objectif assigné. Or, avec notre mentalité judéo-chrétienne, nous lançons nos soldats dans la bataille…Mais après quelques mois, nous les stoppons au milieu du gué, minés que nous sommes de ne vouloir réellement gagner la bataille!

En Afghanistan, la lutte contre Ben Laden, s’est traduite par un enlisement, des populations autochtones poussées à nous imiter plutôt qu’éduquées à vivre leur propre avenir. Pire la corruption y est devenue une référence, dès lors comme pour un miroir, les talibans sont devenus pour l’immense majorité des paysans, petits artisans ou commerçants, l’image de probité.

De KABOUL à BAMAKO..Nous prenons le même chemin, hélas!

Depuis plusieurs mois, pour ne pas dire plus; en particulier au Sénat, au sein de la commission des affaires étrangères et de la Défense; d’auditions en auditions , nous exhortons le gouvernement à donner un objectif clair et précis à nos forces armées, mais surtout à engager une vraie, une véritable politique de développement. Les montants que nous engageons, nous la FRANCE, du bout des lèvres, sont notoirement insuffisants. Nous n’assurons pas leurs traçabilités : autrement dit la surveillance totale des circuits financiers interdisant d’une main de fer la corruption!

En plus le marigot international pour la lutte des places d’influence – pour les matières premières et les axes de circulation des convois, font que FRANCE, CHINE, RUSSIE se tirent dans les pattes, laissant là aussi, les fondamentalistes gagner du terrain chez les plus pauvres des pauvres au fin fond du Mali.

La FRANCE, avec son message universaliste, sera-t-elle capable de relever ce défi ? C’est désormais sur un temps compté qu’il nous faut agir différemment au MALI.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.