Pour un tourisme en France, et du tourisme social

Avec la sortie du confinement, au Sénat, je prône dans nos travaux de commissions pour un tourisme réinventer en France et mettant en valeur le tourisme social.

En effet, je suis convaincu qu’il nous faut permettre dès la mi-juin de réouvrir cafés et restaurants… Mais aussi de donner la perspective aux professionnels de l’hôtellerie, des gîtes et locations et campings d’une ouverture dès Juillet.

L’activité touristique est capitale dans l’économie locale: il faut que nous puissions organiser nos vacances d’été en France. Ce qui inclut la CORSE et les TOM-DOM.

Faisons donc de cette pandémie, une chance exceptionnelle de s’appuyer sur la richesse patrimoniale de notre pays.

De même, je plaide pour que des règles sanitaires simples soient données aux collectivités territoriales et organismes du tourisme social. En effet, la crise sanitaire pourrait permettre de réinventer l’utilisation des centres de vacances, bases de loisirs… Pour que les enfants- tous les enfants- puissent bénéficier d’au moins une semaine au vert (c’est le cas ). Les gestes barrières empêcheront sûrement la course aux gadgets consuméristes de la dernière attraction la plus extravagante pour des séjours plus « nature » ou découvertes culturelles de proximité.

Là encore, les communes ont un riche patrimoine d’équipements qu’il faut ouvrir pour nos enfants. Et qui sait, les conseils régionaux et conseils départementaux pourraient aider en finançant une partie de ces séjours?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.