Chômage partiel et COVID-19

D’après un tweet de la Ministre du Travail, au 26 mars au soir, 150 000 entreprises ont demandé à pouvoir mettre des salariés en activité partielle.
Au total 1,6 million de salariés vont ainsi pouvoir être indemnisés.
Ces nouveaux chiffres représentent une augmentation de 50 % du nombre d’entreprises et de 30 % du nombre de salariés couverts en 24 heures.

L’allocation d’activité partielle couvre désormais 100 % de l’indemnité versée aux salariés dont le contrat de travail a été suspendu. Et cela dans la limite de 4,5 Smic.

Un décret du 25 mars confirme cette mesure.

Le soutien aux entreprises contraintes de réduire ou de suspendre leur activité pour faire face aux répercussions de l’épidémie de Covid-19, qui avait été annoncée par le gouvernement.

Ces dispositions s’appliquent aux demandes formulées à compter du 26 mars 2020 au titre des salariés mis en activité partielle depuis le 1er mars.

Entre autres modifications et assouplissements procéduraux, le texte accorde un délai de 30 jours après la mise en activité partielle pour formuler les demandes d’autorisation à l’administration.

Voici une note questions/réponses pouvant aider chacun d’entre-nous:

Questions réponses chômage partiel 27.03

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.