Olympique, olympique la piscine à Noisy-le-Sec?

Piscine aux dimensions olympiques, certes! Mais pour JO2024 ?

Un peu de normes:

Pour être qualifiée d’olympique, un bassin de natation doit impérativement respecter de nombreuses normes dont les fameux 50m par 25 avec une profondeur recommandée de 3 m.

Pour le water-polo le bassin spécifique doit faire 30m par 20m et pour être « Olympique «  le centre nautique doit remplir tout un tas de normes extrêmement contraignantes…Mais doit surtout permettre les 4 disciplines , natation synchronisée et plongeons….donc une fosse à plongeons avec le 10m.

La piscine à Noisy-le-Sec vise -t-elle cette qualification et si oui,  pour quoi faire après 2024 ? Des compétitions mondiales chaque année ?

Un peu de jugeote :

Le contexte de l’organisation des jeux impose une aire -ramassée- pour les déplacements des athlètes entraîneurs,juges, presse et spectateurs. Donc le triangle d’or sera constitué à St-Denis, Aubervilliers et La Courneuve-Marville.

Noisy-le-Sec ne sera même pas encore desservi par le métro 15 Est dont la mise en service au pont de Bondy est annoncée au mieux en 2030.

Les porteurs inconditionnels du projet disent : Cette piscine servira pour des entraînements d’équipes olympiques! Combien, à quel rythme…Silence radio.

Citoyennes, citoyens d’Est-Ensemble à vos bourses déliées !

Car en fait , à part une subvention départementale modeste au regard du projet global et de JO2024 de 5 millions d’euros ( la même structure donne 10 millions et le département aussi à Aubervilliers, car les malheureux n’auront pas le grand stade nautique, le vrai),qui va payer?

Et bien vous! Car la généreuse Est-Ensemble c’est vous, c’est nous.

Et qui va payer le fonctionnement quotidien de cette magnifique installation : les mêmes.

On ne nous dit pas tout !

Pour faire plaisir au groupe Mulliez (tombé par KO à Europacity) des largesses de droits à constuire et une délégation de services publics sont envisagés: bref la douloureuse risque d’être salée avec un goût amer pour les générations futures.

Au secours, elle se noit !

C’est vrai, les municipales tombent à moins de 4 ans des JO Paris2024.

Et alors ?

Il serait interdit d’exiger la transparence la plus totale?

Non, on préfère organiser À l’arrache une séance photos devant la presse pour sauver la maire sortante de Bondy.

Certes le maire UDI de Noisy n’y voit qu’avantages à signer publiquement et précipitamment le permis de construire pour son waterpolo…Mais c’est surtout en pensant à Bondy que S. Troussel et G.Cosme ont organisé la chose: la presse l’a bien senti, et les citoyens n’ont pas été conviés -mis à part des colistiers de madame.

Et pour une fois la sortante est tombée dans les bras du maire UDI, trop touchant, Bondy vaut bien toutes les compromissions.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.