Olympique ou pas…suites

Le journal LES ECHOS titrait:

 

Le site de Noisy-le-Sec où s’érigera la piscine étant aujourd’hui occupé par un grand magasin Decathlon (groupe Mulliez), Est Ensemble a collaboré avec NODI. « Nous avons mis en place un partenariat que je qualifierais de « public-privé-population » pour édifier un projet qui ne se limitera pas à un centre nautique. Nodi développera un hôtel, un parking, des commerces et restaurants, un magasin Decathlon et 200 logements » explique Gérard Cosme, le président d’Est Ensemble. Un pôle d’activité sportives de 3.850 m² et plus de 40.000 mètres carrés de logements, commerces et services verront le jour.

 

Un projet confié au privé roi des supermarchés 

Cette contribution de Nodi permet aussi de limiter le coût de sortie de la piscine à 44,5 millions d’euros TTC au lieu des 65 à 70 millions d’euros qui auraient été nécessaires. Le montage financier n’est pas bouclé, mais l’Etat et les collectivités seront évidemment de la partie. Quant au mode de gestion du futur centre nautique, il n’est pas totalement arrêté mais « ce sera très probablement une délégation de service public » assure Gérard Cosme.

Ainsi était décrit le projet   d’EST-ENSEMBLE dans le journal LES ECHOS du 23-Janv_2019…

http://Le site de Noisy-le-Sec où s’érigera la piscine étant aujourd’hui occupé par un grand magasin Decathlon (groupe Mulliez), Est Ensemble a collaboré avec NODI. « Nous avons mis en place un partenariat que je qualifierais de « public-privé-population » pour édifier un projet qui ne se limitera pas à un centre nautique. Nodi développera un hôtel, un parking, des commerces et restaurants, un magasin Decathlon et 200 logements » explique Gérard Cosme, le président d’Est Ensemble. Un pôle d’activité sportives de 3.850 m² et plus de 40.000 mètres carrés de logements, commerces et services verront le jour. Cette contribution de Nodi permet aussi de limiter le coût de sortie de la piscine à 44,5 millions d’euros TTC au lieu des 65 à 70 millions d’euros qui auraient été nécessaires. Le montage financier n’est pas bouclé, mais l’Etat et les collectivités seront évidemment de la partie. Quant au mode de gestion du futur centre nautique, il n’est pas totalement arrêté mais « ce sera très probablement une délégation de service public » assure Gérard Cosme.

 
Cet article, observons-le ne fait aucunement référence à la piscine du conseil général MARVILLE pour le water-polo…Un an après Le PARISIEN  évoque lui MARVILLE…Et zappe Noisy.
 
 
Pour le moins:Transparence et respect des citoyens,
 
Nous sommes donc légitimement droit de poser des questions…En quoi le groupe AUCHAN est-il qualifié pour construire et gérer une piscine olympique  ? A quel coût annuel et pour combien d’années ?
Ce sont nos impôts dont on parle, pourquoi un tel montage financier à priori ?
 
Je repose ma question: un bassin de 33m pour le Water-polo olympique: pour combien de matches et entrainements d’équipes internationales?
 
Vous aurez en plus remarqué que la ligne du métro automatique 15EST n’arrivera au pont de Bondy qu’en 2030/32…alors comment déplacer des spectateurs?
 Le Maire de Noisy espère une piscine de 33m pour son club local, certes! C’est une de ses promesses électorales.
 
Quant à l’apprentissage EstEnsemble signerait une convention avec la fédération française !!! Quelle rigolade: depuis quand en France la fédération s’occupe-t-elle de l’apprentissage auprès des écoles? L’actuel président COSME feraient mieux d’ écouter et mettre en valeur le travail des MNS puisqu’il les a en responsabilité.
Et cerise sur le gâteau le bilan carbone sera désastreux avec cette piscine implantée loin très loin du moindre groupe scolaire de Noisy ou Bondy.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.