Pacte: une loi insatisfaisante

Mardi 12 février, le Sénat a adopté en première lecture le projet de loi PACTE, après en avoir retoqué plusieurs articles, dont ceux prévoyant les privatisations d’ADP (Aéroports de Paris) et de la Française des Jeux.

Mais les sénateurs socialistes ont voté contre ce texte qui traduit la vision ultra-libérale du Gouvernement.

 Fin de l’Etat stratège, notamment en matière de lutte contre la désindustrialisation. Et, faut-il s’en étonner? La priorité donnée par le ministre Bruno Lemaire  aux grands groupes au détriment des PME et de l’économie des territoires.

Les sénateurs socialistes ont défendu en séance une série d’amendements pour favoriser le développement des PME. De même, l’économie des territoires à travers l’épargne populaire, pour rééquilibrer le rapport entre dividendes et salaires, ou encore pour encadrer les rémunérations des hauts dirigeants.

Le dossier

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.