Jean_Verdier : l’hôpital se meurt!

Mercredi 24 octobre, Gilbert Roger a de nouveau reçu les représentants syndicaux de l’hôpital Jean-Verdier de Bondy pour faire le point sur le funeste projet du « nouvel hôpital »porté par Martin HIRSCH.

A grands pas, on ferme!

Le démantèlement des services de pointe de l’hôpital décidé par la direction de l’AP-HP se poursuit désormais à grande vitesse: le service d’endocrinologie sera transféré à l’hôpital Avicenne dès le 5 novembre, puis ce sera le tour des services d’hépatologie et de radiologie interventionnelle à la fin juin 2019. Par ailleurs, suite à un refus de renouvellement tacite d’autorisation de l’activité de réanimation par l’Agence Régionale de Santé (ARS) à l’hôpital; refus justifié par le non dépôt d’un dossier d’agrément, il a été décidé de transformer des lits de réanimation en lit d’Unité de Surveillance Continue.La belle affaire!

Pas d’attention pour les patients(es)

Enfin, les patientes de la maternité, sous couvert de l’expertise d’un médecin gynécologue-obstréticien, seront désormais  adressées vers un centre qui dispose d’un service de gynécologie-obstétrique, d’embolisation ou de radiologie interventionnelle. Bref, futures mamans c’est à St-Denis, Aulnay s/Bois ou Montreuil que vous serez dirigées pour accoucher.

Je rappelle que la maternité de BONDY c’était 2500 accouchements par an. Cyniquement, Martin HIRSCH indique qu’en cas de manque de places dans ces maternités, Bondy sera encore disponible quelques temps? Uniquement pour des futures mamans sans risques puisque la réanimation ferme.

A quand le départ de mr HIRSCH ?

Par le démantèlement de ces services, c’est le droit à l’accès aux soins pour tous qui est remis en cause. Gilbert Roger interviendra une nouvelle fois auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé afin d’obtenir des garanties quant au retrait du projet HIRSCH, et même son départ  , le maintien d’un hôpital proposant une offre de soins qualitative, et de marquer sa ferme opposition à ce projet funeste de transferts des services de pointe et de fermeture de la maternité, alors que les travaux n’ont même pas encore commencé à l’hôpital Avicenne pour l’accueillir.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.