JO2024 à Paris: question d’actualité au Sénat.

Lors de la dernière séance des questions d’actualité posées au gouvernement, j’ai pu poser une question sur les JO2024 à Paris et autour du grand stade (partie nord de notre département).

Voici l’extrait du JO question/réponse de la ministre Laura FLESSEL.

Logo : Bienvenue au Sénat alerte_mail (1K)

Réponse à une question

La question d’actualité au gouvernement que vous avez déposée a obtenu une réponse.

Organisation des Jeux Olympiques

Question n° 0045G adressée à Mme la ministre des sports
Publiée le : 02/08/2017
Texte de la question : M. Gilbert Roger. Monsieur le président, mes chers collègues, ma question s’adresse à Mme la ministre des sports. Je me félicite de la qualité de la candidature de Paris pour l’organisation des jeux Olympiques en 2024, notamment pour la Seine-Saint-Denis, qui accueillera neuf sites olympiques. Je tiens à saluer la déclaration de candidature de Los Angeles pour 2028. C’est avec impatience, tout comme vous, que j’attends la décision d’attribution du 13 septembre. Ce projet n’aurait pu voir le jour sans l’engagement du mouvement sportif, qui a su porter avec conviction cette candidature, avec le soutien de l’État, initié par le président Hollande et engagé par le président Macron, et des collectivités territoriales concernées. M. David Assouline. Anne Hidalgo en tête ! M. Gilbert Roger. Ce projet a vocation à laisser au territoire un héritage durable en équipements sportifs, en logements et en infrastructures de transport. Aussi la Seine-Saint-Denis, territoire jeune et dynamique, doit-elle se saisir de ce projet fédérateur pour transformer son image en requalifiant son territoire et en créant des emplois. Madame la ministre, je souhaiterais obtenir du Gouvernement plusieurs précisions. En matière de sport, tout d’abord : au-delà des grands équipements olympiques, quel engagement le Gouvernement pourrait-il prendre pour encourager l’accès à la pratique sportive de tous les enfants de Seine-Saint-Denis ? Je pense en particulier au plan Piscine du conseil départemental, alors qu’un enfant sur deux en sixième ne sait pas nager – je sais de quoi je parle, étant moi-même maître-nageur sauveteur ! (Sourires.) En matière d’activité et d’emploi, quelles mesures le Gouvernement mettra-t-il en œuvre pour favoriser l’accès des PME à la commande publique, face aux très grandes entreprises, ainsi que pour généraliser les clauses d’insertion ? M. le président. Il vous faut conclure, mon cher collègue. M. Gilbert Roger. Enfin, les sociétés d’aménagement des sites olympiques pourront-elles participer à SOLIDEO, l’établissement chargé de la livraison des sites à construire ? (Applaudissements sur les travées du groupe socialiste et républicain et du CRC.)

Réponse de Mme la ministre des sports
À publier le : 02/08/2017, page 3509
Texte de la réponse : Mme Laura Flessel, ministre des sports. Monsieur le président, mesdames, messieurs les sénateurs, monsieur le sénateur Gilbert Roger, l’attribution des jeux Olympiques à Paris en 2024 est un rêve. Depuis hier, ce rêve est à portée de main. Le 13 septembre, il devrait se réaliser. Cent ans après les jeux Olympiques de 1924, des jeux Olympiques de 2024 à Paris seraient l’incarnation de la France qui rayonne !

Je remercie tous ceux qui se sont investis et qui ont porté cette candidature. Merci à Nicolas Sarkozy, François Hollande, Emmanuel Macron et Anne Hidalgo. Merci à cette France unie qui défend les valeurs du sport, les valeurs humaines, à cette France qui se rassemble derrière notre candidature et la soutient d’une seule voix.

Pour Paris et le Grand Paris, qui concentreront une part importante des sites et des villages, mais aussi pour la France entière – car les épreuves se dérouleront dans tout le pays et un programme national d’animation sera mis en œuvre sur l’ensemble du territoire d’ici à 2024 –, ces jeux nous offriront une opportunité, en faisant du sport un vecteur de nos politiques sportives publiques dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la jeunesse, de la culture et de la lutte contre les discriminations.

Ce projet fédérateur mis au service de la France et des Français créera 250 000 emplois et 4 500 logements, et ses retombées économiques sont estimées à plus de 11 milliards d’euros. Il sera pour les territoires du nord de Paris un accélérateur de développement exceptionnel, ainsi qu’un facteur d’évolution.

Les jeux Olympiques de 2024 seront la vitrine de l’excellence sportive française et offriront de nouveaux équipements nécessaires à la population, ainsi qu’il a été prévu en concertation avec les élus locaux. Par exemple, monsieur le sénateur, un centre nautique verra le jour en Seine-Saint-Denis, où, en effet, 50 % des enfants de moins de onze ans ne savent pas nager.

Le 13 septembre prochain, de nouvelles responsabilités et de nouveaux défis seront devant nous. Les acteurs sportifs seront au cœur des performances attendues. C’est pourquoi, messieurs les sénateurs, je compte sur votre soutien ! (Applaudissements sur les travées du groupe La République en marche et sur de nombreuses travées du groupe socialiste et républicain.)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.