Lettre ouverte, le dossierInitiative parlementaire transpartisane,

Les 2 et 11 décembre 2014, l’Assemblée nationale et le Sénat avaient adopté deux résolutions invitant le Gouvernement français à reconnaître l’Etat de Palestine. A cette occasion, Laurent Fabius, alors ministre des Affaires étrangères et du développement international, s’était engagé à cette reconnaissance, en cas d’échec de la relance des négociations de paix.

Après la conférence de PARIS,

 

Or si la Conférence de Paris du 15 janvier a permis de rappeler solennellement l’attachement de la communauté internationale à la solution à deux Etats, elle n’a ni permis de réunir les principaux intéressés, Israéliens et Palestiniens, ni abouti à des mesures concrètes permettant de progresser dans les négociations de paix.

Une adresse au Président HOLLANDE,

Aussi Gibert Roger, président du groupe d’amitié France-Palestine du Sénat, a pris l’initiative d’écrire une lettre ouverte au président de la République lui demandant de tenir l’engagement pris devant les deux assemblées en reconnaissant l’Etat de Palestine. Cette lettre ouverte a recueilli la signature de 154 parlementaires.

Une lettre ouverte,

Cette lettre, dont vous trouverez le texte en pièce-jointe avec le nom de ses signataires, a été publiée dans le Journal du Dimanche du 26 février. L’information a été relayée par des sites d’information internationaux, et l’appel a été repris en turc, espagnol, italien, flamand et anglais.

L’initiative a été saluée par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

154 signataires

 

Le JDD, l’article

 

Par Gilbert ROGER

Sénateur Seine Saint-Denis

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.