lutte antiterroriste: L’action du Gouvernement.

forces_armees_01Un nouveau massacre a été perpétré en France le 14 juillet, date à laquelle la France salue la liberté et les droits de l’Homme. 84 personnes sont mortes, d’autres grièvement blessées, après qu’un camion a foncé dans la foule venue assister au feu d’artifice sur la promenade des Anglais à Nice.

Le Gouvernement mobilise totalement nos forces dont les effectifs ont été réhaussés et les équipements modernisés. Il répond également à la menace terroriste par la modernisation de notre droit. Depuis la fin de l’Euro de football, la vigilance a été maintenue à un niveau maximal, avec près de 100 000 effectifs de sécurité mobilisés pour assurer la sécurité des Français sur l’ensemble du territoire. Le ministre de l’Intérieur a confié dès le mois de juin une mission au préfet Weigel pour renforcer la sécurité des Festivals pendant l’été, et au-delà, adapter la sécurité de tous les événements festifs et culturels, où qu’ils se déroulent. Le dispositif de l’opération Sentinelle est maintenu à 100 000 militaires, qui seront déployés en priorité aux contrôles des frontières et des flux de personnes (gares, aéroports, péages…) ainsi qu’à la sécurisation des grands rassemblements, dans une logique de complémentarit é avec les forces de sécurité intérieure. Pour épauler les forces de l’ordre, les préfets pourront également mobiliser la réserve opérationnelle de la police nationale et de la gendarmerie nationale pour assurer la sécurité de ces différents événements dans chaque département. Elles représentent un vivier mobilisable de 15 000 personnes. Trois lois antiterroristes et une loi sur le renseignement ont été adoptées au cours du quinquennat. 

Un projet de loi de prolongation de l’état d’urgence devrait être approuvé par le conseil des ministres et voté au Parlement cette semaine.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.