Investissements 2016, autoroutes et voies navigables

Conscients du rôle de l'investissement public sur l'activité économique des territoires, le président de la République et le Premier ministre ont décidé de renouveler l'effort engagé en 2015 pour l'investissement dans les réseaux existants dans le cadre du programme de grands travaux.

En 2015, un premier plan d'investissement de 100 millions d'euros avait permis de lancer 150 chantiers dont la totalité a été réalisée en ce début d'année.

Le Gouvernement a décidé en 2016 d’engager une relance de l’investissement exceptionnelle dans l’entretien des routes nationales et des voies navigables. Les moyens sont portés cette année à un niveau sans précédent, notamment grâce à une enveloppe exceptionnelle de 150M€. Ce sont plus de 400 chantiers de réfection du réseau routier national non concédé, ainsi qu’une centaine de travaux de modernisation des voies navigables, qui vont être immédiatement engagés partout en France. Le niveau d'investissement dans les routes sera cette année le plus élevé depuis 10 ans.

En Seine-Saint-Denis, les infrastructures de sécurité de l'A15 seront améliorées, la première phase d'entretien des chaussées de l'A104 sera lancée, le tunnel de Bobigny-Lumen sur l'A86 sera mis en sécurité, l'éclairage de l'A3 à Bagnolet et de l'A1 seront réparés, l'assainissement de l'A3 et de l'A86 sera réhabilité, et, enfin, l'OA113 de l'A3 sera réparé.

L’entretien des réseaux est une activité fortement génératrice d’activité et d’emploi, pour les entreprises de travaux publics et les territoires. Tout investissement dans ces réseaux est à ce titre synonyme d’emplois immédiats, utiles et durables.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.