Débat au Sénat: engagement des forces aériennes

Un débat de deux heures sans vote a été organisé au Parlement mardi 15 septembre à 16h sur l'engagement militaire français en Syrie et les frappes aériennes contre Daech.

Organisé simultanément à l'Assemblée nationale et au Sénat, le débat a été précédé par une déclaration du Premier ministre Manuel Valls au Palais-Bourbon, et d'une déclaration du ministre des Affaires étrangères et du Développement international Laurent Fabius au Palais du Luxembourg. Ces interventions ont été suivies, dans les deux chambres, par une déclaration de chaque groupe politique.

Le ministre a défendu devant le Sénat l'engagement français en Syrie, limité à l'aviation, en excluant à nouveau toute intervention terrestre occidentale même si la France soutiendrait celle d'une coalition de pays de la région.

Il y a une semaine, le président de la République François Hollande a engagé l'armée française dans des opérations aériennes de renseignement au-dessus de la Syrie comme elle le fait depuis un an en Irak, en vue de possibles frappes contre des centres de commandement ou d'entraînement de Daech.

Gilbert Roger était l'invité mardi soir à 19h de l'émission 24h Sénat sur la chaîne Public Sénat pour évoquer l'intervention en Syrie.

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser.