Grèce : un référendum pour un choix souverain

GRECE
La Grèce a décidé de consulter son peuple par référendum en toute liberté et en toute légitimité. D’ici là, la France est à l’initiative pour qu’un accord global et durable soit trouvé. Il faut utiliser toutes les heures restantes, et c’est bien le sens de la réunion de l’Eurogroupe qui s’est tenue ce mardi soir et qui se poursuivra demain matin. L’Europe doit sortir plus forte et plus solidaire de cette crise.

« Une question est posée au peuple grec […] Le gouvernement grec, en toute liberté et en toute légitimité, a choisi [cette] voie du référendum ». « Ce sera donc le choix du peuple grec que d’y répondre. C’est inattaquable » (M. Sapin, 30/06/15).

D’ici là, « la France est à l’initiative […] pour qu’un accord global et durable soit trouvé ». « Depuis le début, nous avons cherché une solution qui soit acceptable par tous, dans le respect du peuple grec et de la souveraineté de son gouvernement, mais dans le respect aussi de nos règles communes, celles de l’Europe » (PM, 30/06/15) :
– « Il reste encore quelques heures pendant lesquelles, dans le dialogue avec le gouvernement grec, nous pouvons essayer de trouver une solution qui soit bonne pour la Grèce et bonne pour l’Europe » (M. Sapin, 30/06/15).
– C’est le sens de la conférence téléphonique qui s’est tenue ce mardi soir et qui se poursuivra mercredi matin, entre les ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe).

« Nous pensons que l’Europe a besoin de la Grèce et que l’Europe doit sortir plus forte et plus solidaire de cette crise » (M. Sapin, 30/06/15).

Autres articles qui pourraient vous intéresser.