Soutenir l’entreprenariat dans les quartiers

Beaucoup de jeunes veulent créer leur entreprise, surtout dans les quartiers. On ne peut pas laisser passer cette chance. Une levée de fonds de 44 M€, soutenue par bpifrance, va financer la création d’entreprise dans les quartiers : c’est la plus importante levée de fonds de ce genre en Europe. L’Agence de développement économique, bientôt opérationnelle, sera un autre soutien actif pour les entrepreneurs des quartiers.

« Il y a […] une très grande volonté de la jeunesse de créer leur propre initiative, leur propre entreprise » (PR, 21/04/15) :
– Aussi aujourd’hui, « nous devons faire en sorte qu’il y ait des entreprises qui naissent et qui puissent se développer par la suite, et donc [cela nécessite] des investissements et des fonds. Or le plus souvent les jeunes n’ont pas ces fonds à leur disposition » ;
– « C'est dans les quartiers que les jeunes veulent faire le plus pour la création d'entreprise, c'est là qu'il y a la plus grande envie d'entreprendre, donc on ne doit pas laisser passer cette chance ».

« Il faut donc que l’Etat montre l’exemple » (PR, 21/04/15) :
– Une levée de fonds de 44 M€ pour soutenir la création d’entreprises dans les quartiers, a été formalisée ce matin, avec bpifrance, des banques privées et des compagnies d'assurances notamment au titre des souscripteurs :
o Ce fonds investira de 200 000 à 1 M€ dans les PME dégageant 1 à 10 M€ de chiffres d’affaires. Baptisée Impact Partenaires 3, elle permettra de soutenir des initiatives en faveur du handicap, de l’apprentissage, de l’insertion.
o Cette levée de fonds est la plus importante effectuée en Europe ;
– L’Agence de développement économique dans les territoires, opérationnelle en 2016, aura également pour mission d’offrir un accompagnement « innovant, lisible et simple » à ces créateurs d’entreprises. L’agence s’appuiera dans un premier temps sur les « territoires entrepreneurs », créés au 1er janvier 2015, qui favorise la création de véritables écosystèmes dans les quartiers prioritaires grâce à une exonération d’impôt sur les bénéfices, puis dans un second temps, partout en France.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.