« Pour une reconnaissance de l’Etat de Palestine par le Sénat »

Communiqué de presse

Paris, le 5 novembre 2014
Communiqué de presse de Gibert Roger, sénateur socialiste, président du groupe d’amitié France-Palestine, vice-président de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces Armées, auteur d’une proposition de résolution visant à reconnaître l’Etat de Palestine

« Pour une reconnaissance de l’Etat de Palestine par le Sénat »

Gilbert Roger, président du groupe d’amitié France Palestine, a obtenu mardi 4 novembre l’autorisation du groupe socialiste du Sénat pour déposer une proposition de résolution invitant le gouvernement à reconnaître l’Etat de Palestine.
Le sénateur estime que l’idée qui prévalait jusqu’alors que la reconnaissance de l’Etat de Palestine était liée à la négociation a vécu, puisque chaque jour qui passe sans règlement de paix durable entre Israël et la Palestine fait reculer un peu plus l’idée même de l’existence d’un Etat de Palestine viable, tant la colonisation à marche forcée des territoires occupés ampute le territoire du présumé futur Etat.
Aussi, seule une reconnaissance de la l’Etat de Palestine est en mesure d’assurer l’existence de l’Etat de Palestine au côté de l’Etat d’Israël. C’est le rôle de la France, dans la dynamique qui se crée en Europe, de voter cette reconnaissance.
Gilbert Roger, avec une délégation de sénateurs, rencontre aujourd’hui à 18h30 le ministre des affaires étrangères et du développement international, Laurent Fabius, afin d’harmoniser sa proposition de résolution ; des députés seront également présents à cette réunion, une démarche similaire s’étant engagée à l’Assemblée nationale.
La conférence des présidents du Sénat, qui se tient aujourd’hui à 19h, devrait inscrire la proposition de résolution de Gilbert Roger à l’ordre du jour du 11 décembre 2014.

Contact presse :
Maud Simon : 01 42 34 36 86 / 06 13 71 26 30

Communiqué de presse

Paris, le 5 novembre 2014
Communiqué de presse de Gibert Roger, sénateur socialiste, président du groupe d’amitié France-Palestine, vice-président de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces Armées, auteur d’une proposition de résolution visant à reconnaître l’Etat de Palestine

« Pour une reconnaissance de l’Etat de Palestine par le Sénat »

Gilbert Roger, président du groupe d’amitié France Palestine, a obtenu mardi 4 novembre l’autorisation du groupe socialiste du Sénat pour déposer une proposition de résolution invitant le gouvernement à reconnaître l’Etat de Palestine.
Le sénateur estime que l’idée qui prévalait jusqu’alors que la reconnaissance de l’Etat de Palestine était liée à la négociation a vécu, puisque chaque jour qui passe sans règlement de paix durable entre Israël et la Palestine fait reculer un peu plus l’idée même de l’existence d’un Etat de Palestine viable, tant la colonisation à marche forcée des territoires occupés ampute le territoire du présumé futur Etat.
Aussi, seule une reconnaissance de la l’Etat de Palestine est en mesure d’assurer l’existence de l’Etat de Palestine au côté de l’Etat d’Israël. C’est le rôle de la France, dans la dynamique qui se crée en Europe, de voter cette reconnaissance.
Gilbert Roger, avec une délégation de sénateurs, rencontre aujourd’hui à 18h30 le ministre des affaires étrangères et du développement international, Laurent Fabius, afin d’harmoniser sa proposition de résolution ; des députés seront également présents à cette réunion, une démarche similaire s’étant engagée à l’Assemblée nationale.
La conférence des présidents du Sénat, qui se tient aujourd’hui à 19h, devrait inscrire la proposition de résolution de Gilbert Roger à l’ordre du jour du 11 décembre 2014.

Contact presse :
Maud Simon : 01 42 34 36 86 / 06 13 71 26 30

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.