Bel,président du Sénat promet un débat fructueux à gauche

Le président du Sénat, le socialiste Jean-Pierre Bel, a salué jeudi à Bordeaux le « talent manifeste » de Jean-Luc Mélenchon et assuré qu’un « vrai dialogue » était possible avec le candidat à l’Elysée du Front de gauche (FG) après le premier tour.
« Je connais très bien Jean-Luc Mélenchon (…) Il a réussi à créer quelque chose. Il a un talent manifeste », a déclaré le président du Sénat à des journalistes, en marge d’une rencontre institutionnelle à Bordeaux.
« Il y a un espace politique à côté du Parti socialiste à gauche et il n’y a rien d’illégitime à tout cela », a-t-il ajouté.
Après le premier tour, le 22 avril, de l’élection présidentielle, « il y aura un vrai échange, un vrai dialogue », a-t-il poursuivi.
« Ne sous-estimez pas la proximité et la cohésion qui existe à gauche », a encore estimé le sénateur de l’Ariège: « Le candidat Hollande est très ouvert à construire la majorité la plus large possible », a-t-il assuré.
Ces propos intervenaient, alors que quelques heures plus tôt sur Canal + François Hollande avait expliqué qu’au second tour, face à la poussée de Jean-Luc Mélenchon, il aurait « à entendre les messages » des électeurs du FG notamment, mais « pas à modifier son projet ».
Nicolas Sarkozy a pour sa part estimé jeudi que François Hollande risquait d’être « pris en otage » politiquement par Jean-Luc Mélenchon, qui arrive en troisième position au premier tour selon les derniers sondages publiés, avec 14 à 14,5% des voix.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.