Quotient familial, un mauvais procès de droite !

François HOLLANDEn'a jamais ni de près, ni de loin, voulu faire disparaître la politique familiale de ses préoccupations présidentielles.

Mais la droite est nerveuse comme une bête blessée qui sent sa fin arrivée; son mentor Nicolas SARKOZY , n'est pas candidat officiellement, mais use avec faste de sa fonction actuelle pour agir sur tous les leviers pour creer la polémique et effrayer les électeurs.

Quelle réalité pouvons-nous constater objectivement sur  les effets quotients aujourd'hui?

 

Si votre niveau de vie (revenu disponible moyen par an) est de 11 000 € alors votre gain est de 490€, par contre si votre niveau de vie est de  30 800€ alors votre gain est de 1 123€ par an et avec 80 800€ de niveau de vie votre gain sera de 3 778 € par an !

Voilà la réalité d'une politique familiale qui ne profite qu'aux plus riches d'entre nous, politique qui est un frein à l'investissement qu'une famille peut mettre dans ses enfants. On comprend facilement pourquoi par exemple, les enfants des classes sociales les plus modestes ne peuvent "envoyer" leurs enfants à l'université afin de poursuivre des études longues, alors que dans une famille très aisée, il est si simple d'offrir la meilleure université et tout l'accompagnement social, comme les voyages à l'éetranger la culture et le sport….

 

Est ce donc incongru que de poser cela sur la table d'un programme présidentiel pour agir vers plus de solidarité envers les familles les plus modestes?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.