Sénat: panique à bord à l’UMP

Le scrutin des élections sénatoriales du 25 septembre sera serré. C'est dans ce climat que la majorité de droite tente de restreindre les listes dissidentes en nommant à tout va les malheureux recalés des listes sénatoriales.

Jean-Pierre Bel, président du groupe socialiste au Sénat, l'a dénoncé dans un communiqué de presse.

La Présidence au Sénat se gagnera sur un projet qui défende les territoires et les élus. Seule la concertation, le travail de proximité et un véritable dialogue permettront aux élus de se reconnaître dans cette Institution.

Téléchargement Communiqué presse JPBEL

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.