L’Etat-UMP asphyxie les départements de France

Selon une récente étude de ses propres services, l'Etat organise avec malice et délectation l'asphyxie des conseils généraux de France. Pas moins de 62 départements seraient ainsi placé dans la zone noire des collectivités en quasi cessation de paiement!

Car contrairement à l'Etat lui même, aucune collectivité territoriale ne peut voter et appliquer un budget en déséquilibre entre recettes et dépenses.

Comment 62 départements sont-ils en "faillite"? Mauvaise gestion? Certes on pourrait y regarder à deux fois sur des postes budgétaires; mais la plus grande difficulté réside surtout dans l'assèchement des recettes organisé par Bercy et la charge des dépenses sociales que le gouvernement met dans la hotte des conseils généraux sans se soucier ni de donner en recettes l'équivalent de la charge, ni même, et c'est pire d'en assumer l'évolution négative.

Prenons le RSA, chacun sait qu'il y a toujours plus d'allocataires car ce gouvernement brasse de l'air sur le volet emploi, dès lors les dépenses sociales obligatoires s'envolent dans chaque département et plus dans les départements populaires comme le nôtre!

En fait le gouvernement veut faire disparaître cet échelon de démocratie locale et sans le dire mais en l'organisant il assassine les conseils généraux.

Jeudi le conseil général sera en séance publique dès le matin. L'addition est simple: le gouvernement nous doit 74 millions d'euros! Une paille.

Les donnera-t-il? Parions que non, il préfère que le CG93 coupe dans toutes les politiques d'aides et de soutiens aux activités locales et au développement de son territoire.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.