Déjà 4 000 signatures pour défendre l’AP-HP

L’appel Défendons l'AP-HP a déjà recueilli près de 4000 soutiens, et dans chacune de vos villes la mobilisation est en train de s’organiser.
 
Cela fait maintenant plus de six mois que l’AP-HP vit une crise majeure. L’ensemble de la communauté hospitalière, les patients, et les élus locaux refusent de manière unanime la gestion comptable imposée par le gouvernement, les 3.488 suppressions d’emploi annoncées d’ici à 2012, et l’asphyxie programmée de la capacité d’investissement de l’hôpital..
 
Face à cette situation, le Président de la République a décidé de reprendre en main le dossier de l’AP-HP. La Ministre, déjà affaiblie, se trouve aujourd’hui marginalisée, son directeur de cabinet a été démissionné. Cela traduit l’ampleur des enjeux.
 
Ainsi, cette année, le budget de l’hôpital, traditionnellement notifié en mars aux établissements par l’Agence régionale ne sera pas connu avant le mois de mai.
 
Dans ce contexte de crise, une stratégie globale peut nous permettre de créer ensemble les conditions d’un rapport de forces nécessaire pour obtenir des arbitrages positifs dans la négociation qui s’engagera après les régionales.
 
Tout d’abord, nous devons exiger un moratoire sur les suppressions d’emploi comme préalable à l’ouverture de toute discussion.
 
Ensuite, il nous faut poursuivre la bataille de long terme pour la modernisation de notre hôpital. Notre institution s’est mise en mouvement depuis un an. Le travail minutieux et exigeant effectué par la communauté médicale sur le plan stratégique et la mise en place des groupes hospitaliers est une démarche globalement pertinente, car elle vise à améliorer l’offre, la qualité et la sécurité des soins, face aux enjeux que nous imposent la science et la démographie médicale.
 
Cette démarche doit cependant être discutée et confrontée aux exigences des territoires sur tel ou tel besoin particulier. C’est pourquoi, il nous faudra collectivement nous attacher à ce que l’écriture concrète du plan stratégique soit respectueuse non seulement des impératifs médicaux mais aussi des territoires et des usagers.
 
Dans cette perspective stratégique, il me semble indispensable de concentrer, dans un premier temps, nos forces sur le combat général, le combat pour l’hôpital public, l’institution AP-HP et son avenir, pour l’emploi et pour l’investissement programmé dans les prochaines années.
 
Nous avons interpellé l’Etat pour qu’il s’engage sur un investissement exceptionnel de 2 milliards d’euros sur 10 ans en plus des capacités habituelles de notre institution. Cet investissement est indispensable au vu du retard accumulé ces 20 dernières années, de la vétusté et de l’archaïsme de nombreux locaux. Cette proposition raisonnable peut être un objectif commun de combat au delà de la question cruciale de l’emploi et de la formation.
 
Nous devons être attentifs à ne pas nous laisser entraîner dans le piège de la division que nous tend le gouvernement. Au travers des annonces distillées ici ou là, l’objectif de la Ministre est manifestement de nous entraîner dans un affrontement des patriotismes locaux, entre sites hospitaliers, dans une logique malthusienne de répartition des miettes qu’on nous octroie aujourd’hui.
 
C’est en gagnant d’abord ensemble le combat global pour l’emploi et l’investissement de l’AP-HP que l’on pourra faire ensuite émerger des projets locaux ambitieux au service de nos populations.
 
Les semaines qui viennent seront cruciales pour notre institution. Je vous tiendrai donc informés des éléments nouveaux qui seront portés à ma connaissance en temps réel. Et je pense que, sur les bases de cette stratégie, nous pourrons emporter des victoires pour l’hôpital public de la métropole parisienne.
 

Autres articles qui pourraient vous intéresser.