Grand Paris de N. Sarkozy accouche d’une souris

Présenté en conseil des ministres, le projet du ministre anti-région,  Ch. BLANC se résume désormais au grand 8 d'un train express entre les grands pôles d'activités. On est donc content de savoir qu'en 2035 , des hommes d'affaires iront vite du quartier de la Défense à Roissy puis à Orly. Pour le fun, ils feront une petite halte sur le plateau de Clichy/Montfermeil, mais pour y faire quoi?

Pour financer tout cela et uniquement cela, le projet "souris" se verra doté de pouvoirs exceptionnels puisque l'Etat s'arroge le droit du sol, interdit quasiment tout recours et garde la main sur 1k500 de rayon autours des gares. Le projet rêve même de voir les majors du BTP se précipiter pour acheter à prix d'or des m2 afin de s'implanter au pieds de ces futures gares. Franchement qui va croire que Bouygues, l'ami du président va vouloir "surpayer" des terrains?

Et après?

Exit la réflexion pourtant ambitieuse des architectes internationaux qui chacun à leur manière ont imaginé la métropole du XXI ème siècle.

Exit les territoires qui ne sont pas à côtés des gares et donc, on entrevoit l'agrandissement des zones dortoirs et de pauvreté.

Exit le pouvoir des élus locaux et des citoyens sur le devenir de leurs villes et département.
Exit, sauf le transport souterrain du grand huit, et là ce n'est pas "faire de la ville"

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.