Comprendre un éco-quartier, pour mieux préparer l’avenir de nos villes

Les éco-quartiers peuvent rapidement devenir la "tarte à la crème" de l'urbain au XXI ème siècle. En effet, urbaniste, architectes et élus inscrivent leurs actions dans un profil de développement durable, enfin dirions-nous.

Mais, il ne faudrait pas tomber dans le gadget, le faux semblant de l'organisation spatiale et croyant et faisant croire que la ville parfaite sera grâce à l'éco-quartier.

C'est pour cela qu'il faut aussi voir et comprendre les réalisations fortes structurées par des décideurs. Dans le cadre de la formation continue des élus (es) et techniciens, une délégation se rendra au sud de Londres sur le site de Bedzed afin de comprendre comment sur ce qui était une friche industrielle de près de 2 hectares, un quartier d'habitations et d'activités vit avec des principes de zéro émission. Nous avons comme objectif de réaliser deux projets sur Bondy: l'éco-zac du canal avec les 10 hectares au moins compris entre les berges du canal et le chemin latéral, mais aussi en coeur de ville dans le quartier De Lattre.

Et dans les projets nouveaux des quartiers ANRU, les réalisations publiques comme les rénovations d'écoles, les constructions nouvelles de centres de loisirs se font sur des normes de basses consommations énergétiques. Les bailleurs sociaux sont aussi actifs dans ce domaines et reste à convaincre les "privés et industriels" pour les logements en accession comme la réalisation d'espaces commerciaux ou artisanaux. Dépasser la boîte à chaussures qui défigurent nos entrées de ville et quartiers artisanaux.

A suivre dans le débat d'aménagement des villes de demain et surtout d'aujourd'hui car nous ne devons plus perdre de temps.

un article sur BEDZED

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.